Nouvelles recettes

Magasins de bonbons qui valent le détour


Certaines personnes voyagent pour la mode, d'autres pour les paysages et les belles séances de photos qu'elles proposent. Chez The Daily Meal, nous suivons tous nos appétits – et dans ce cas, notre dent sucrée – à travers le monde.

Inspiré du livre de Roald Dahl Willy Wonka et la chocolaterie, Dylan Lauren (fille du célèbre designer Ralph Lauren) a créé le célèbre Dylan's Candy Bar à New York en 2001. Depuis lors, il est apparu dans des films et des émissions de télévision, notamment Attelage, le remake de Russell Brand Arthur, et Une fille bavarde. Le Candy Bar de Dylan a créé une culture du bonbon à New York qui a rendu chic le fait de grignoter des pépites de chocolat et des bonbons de style rétro comme des Lemonheads et des bonbons à lèvres. Des stars comme Taylor Swift et les Beckham ont afflué au Candy Bar, ce qui en fait une destination incontournable pour les touristes et les locaux.

Magasins de bonbons qui valent le détour (diaporama)

Mais New York n'est pas la seule ville à visiter si vous avez la dent sucrée sérieuse. Chez Doux ! Hollywood à Los Angeles, l'artiste pop Jason Mecier crée des portraits de bonbons uniques de célébrités pour la ligne "Candylebrity" du magasin. Le magasin est rempli de plus d'une douzaine de salles à thème, comme la salle Wonka, où les fans peuvent faire le plein de friandises exclusives inspirées de Willy Wonka.

Dans son Bonbon au Palais à Paris, l'amateur de bonbons Georges Marques a voulu recréer son école d'enfance, seule sa version est dédiée aux bonbons avec une touche historique.

Candylicious à Dubaï propose plus de 5 000 sortes de bonbons, offrant aux fanatiques de bonbons suffisamment d'options pour trouver au moins quelques dizaines de nouveaux bonbons préférés. Le magasin importe des bonbons du monde entier, ce qui en fait un guichet unique pour les bonbons allemands, le chocolat belge et plus encore.

D'un magasin rempli de M&Ms à un autre spécialisé dans le chocolat, voici une liste de magasins de bonbons qui valent le détour partout dans le monde.

Belgique : Le magasin d'usine Zaabär

Il n'y a aucun moyen que tu la Belgique sans faire le tour d'une chocolaterie. Le chocolat belge a longtemps été un leurre pour les amateurs de chocolat. Plus de 172.000 tonnes de chocolat sont produites chaque année en Belgique, et il y en a plus de 2.000 Chocolat magasins dans tout le pays, qui est juste légèrement plus petit que l'état du Maryland. La boutique d'usine de Zaabär est l'une des meilleures chocolateries du pays et propose une gamme de barres chocolatées, de biscuits, de fruits enrobés de chocolat, d'épices, de nougatines et plus encore. L'atelier de près de 6 500 pieds carrés comprend un espace de dégustation où vous pourrez déguster les bonbons proposés et assister à des démonstrations et des discussions sur l'histoire du chocolat, et l'espace accueille également une «Académie du chocolat» où les visiteurs de tous âges peuvent découvrir l'art de fabrication de chocolat de première main.

Chine : M&M's® World

Le Shanghaï M&MLe magasin de marie la tradition chinoise à la culture du bonbon. A la porte, des statues grandeur nature des personnages M&M rouges et jaunes accueillent les invités. Le vrai régal ici est la «Grande Muraille de Chocolat», et tout comme la Grande Muraille de Chine, ce mur peut également être vu de l'espace. D'accord, peut-être pas, mais c'est le plus grand mur de bonbons M&M's au monde. Le magasin M&M's de Shanghai vend des M&M's en 22 couleurs et en trois variétés : des M&M's au chocolat au lait, des M&M's aux arachides et des M&M's aux amandes. La Mecque de 172 000 pieds carrés et à deux étages a été conçue comme une destination de « retail-tainment », de sorte que les visiteurs ne repartent pas seulement avec un sac plein de bonbons mais aussi un sac plein de friandises, que ce soit des t-shirts, des tasses ou d'autres marchandises. Les performances quotidiennes des personnages de M&M's constituent un spectacle amusant de rencontre et d'accueil.

Cet article a été initialement publié le 3 décembre 2014


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement : « Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? » au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher les sacs. la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté en avant-première les nouvelles fouilles au beurre de cacahuète lors d'un salon professionnel il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement: "Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est?" au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher des sacs le la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté les nouvelles fouilles au beurre de cacahuètes lors d'un salon il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement : « Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? » au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher des sacs le la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté en avant-première les nouvelles fouilles au beurre de cacahuète lors d'un salon professionnel il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement : « Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? » au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher des sacs le la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté les nouvelles fouilles au beurre de cacahuètes lors d'un salon il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement: "Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est?" au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher les sacs. la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté en avant-première les nouvelles fouilles au beurre de cacahuète lors d'un salon professionnel il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement: "Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est?" au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher des sacs le la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté les nouvelles fouilles au beurre de cacahuètes lors d'un salon il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement : « Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? » au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. " Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES ", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher les sacs. la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery est dans le secteur de la confiserie depuis près de 20 ans, d'abord avec une entreprise qu'il a vendue à Hershey en 2006 et maintenant avec OMG's, fondée en 2012, qui est née juste au bon moment pour mettre le produit sur une émission télévisée semblable à Shark Tank et voir s'ils pourraient obtenir un peu de financement supplémentaire.

"Larry [Finnson] a suggéré que nous allions à une émission intitulée La tanière des dragons ," alias la version canadienne de Aquarium à requins . Même les requins M. Merveilleux et Robert Herjavec faire des apparitions dans l'émission. Emery était un peu nerveux, "Vous devez signer une décharge qui dit que vous ne pouvez rien faire si vous êtes humilié publiquement." Mais il savait que s'ils ne pouvaient pas se lever devant un groupe de personnes et parler du chocolat bonbons dans lesquels ils versaient leur cœur avec confiance, ils ne devraient pas être en affaires. Quand il est arrivé sur le plateau, son cœur battait la chamade et il pouvait à peine respirer. Mais dès qu'il a commencé à parler - 47 minutes complètes réduites à huit minutes de temps d'antenne - les nerfs se sont dissous et il était juste excité d'être là. Arlène Dickinson , PDG de Venture Communications, a signé.

Tous saluent les grappes PB qui méritent des ovations debout. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Maintenant, ils ont 20 employés à temps plein (jusqu'à 40 selon les saisons, car les vacances sont la haute saison du chocolat) et quatre saveurs sur la liste. "Tout ce que nous voulions, c'était prendre des profils de saveurs classiques, puis leur apporter notre propre touche", a expliqué Emery. Et lorsqu'ils ont présenté en avant-première les nouvelles fouilles au beurre de cacahuète lors d'un salon professionnel il y a quelques mois, la foule a applaudi. Pour de vrai.

Emery conserve ses OMG' au réfrigérateur, les préparant à leur meilleure utilisation : comme garniture de crème glacée. De nombreux magasins de crème glacée canadiens les gardent en stock ou les mélangent dans des créations de type Blizzard et Flurry. D'autres magasins les cuisent en brownies.

On aime les manger tout droit sortis du sac, au moment précis où l'on s'apprête à fouiller dans nos bourses à la recherche de pièces de distributeurs automatiques. Si nous entrons dans un Walgreens et n'en sortons jamais, s'il vous plaît envoyez de l'aide.


Les bonbons au chocolat salé-sucré qui prennent le dessus sur nos vies

Vous devriez voir nos tiroirs de bureau. Ils regorgent de tellement de collations que nous avons remplacé le titre officiel que nous avions sur nos cartes de visite par Professional Snack Expert. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une collation si alléchante qu'on se met à croire en l'amour dès la première bouchée (et qu'on la met dans nos tiroirs pour la cacher à nos collègues, désolé).

Mais nous l'avons ressenti la première fois que nous avons essayé OMG , un bonbon culte en grappes de chocolat croquant-salé-sucré du Canada qui vous fait crier instinctivement : « Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? » au fur et à mesure que vous descendez poignée après poignée.

Ils sont nommés OMG d'après cette expérience exacte, car c'est ce qui s'est passé lorsque les fondateurs Chris Emery et son partenaire commercial Larry Finnson a d'abord donné des échantillons à des amis et à la famille. "Ils diraient OMG, CES CHOSES SONT INCROYABLES", a plaisanté Emery. "Nous avons pensé que ce serait un bon nom pour le bonbon."

Quand vous voyez ce sac, ne pensez pas simplement à acheter. Photo : avec l'aimable autorisation d'OMG

Quelques années plus tard, les irrésistibles snacks font leurs débuts aux États-Unis sur les étagères de Walgreens en avril 2016. Ils se déclinent en quelques saveurs, notamment chocolat noir-amande et vanille-amande, mais seuls deux choix comptent vraiment si vous voulez accrocher des sacs le la prochaine fois que vous achèterez du shampoing : chocolat au lait-amandes-craquelins graham et chocolat-beurre de cacahuètes-bretzels. Notre bureau est devenu fou pour le bretzel chocolat-beurre de cacahuète, et ceux-ci voient le jour pour la première fois sur le sol américain. (Le best-seller au Canada est le biscuit au chocolat au lait-amandes-graham, maintenant et pour toujours.)

Emery's been in the confectionery business for close to 20 years, first with a company he sold to Hershey's in 2006 and now with OMG's, founded in 2012, which was born at just the right time to get the product on a Shark Tank-like TV show and see if they could get a little extra funding.

"Larry [Finnson] suggested we go on a show called Dragons' Den ," a.k.a. the Canadian version of Shark Tank . Even Sharks M. Merveilleux et Robert Herjavec make appearances on the show. Emery was a little nervous, "You have to sign a waiver that says you can't do anything if you get publicly humiliated." But he knew that if they couldn't get up in front of a bunch of people and talk about the chocolate candy they were pouring their hearts into with confidence, they shouldn't be in business. When he got to the set, his heart was pounding and he could barely breathe. But as soon as he started speaking—a full 47 minutes trimmed to eight minutes of airtime—the nerves dissolved and he was just psyched to be there. Arlene Dickinson , CEO of Venture Communications, signed on.

All hail the PB clusters that earn standing ovations. Photo: Courtesy of OMG's

Now they have 20 full-time employees (expanded seasonally up to 40, because the holidays are peak chocolate season) and four flavors on the roster. "All we wanted was to take classic flavor profiles and then put our own twist on them," Emery explained. And when they premiered the new peanut butter digs at a trade show a few months ago, the crowd applauded. For real.

Emery keeps his OMG's in the fridge, priming them for their best use: as an ice cream topper. A lot of Canadian ice cream stores keep them in stock or mix them up in Blizzard and Flurry-like creations. Other shops bake them into brownies.

We like to eat them straight out of the bag, at the exact moment when we're about to rifle around in our purses for vending machine coins. If we go into a Walgreens and never come out, please send help.


The Salty-Sweet Chocolate Candy That’s Taking Over Our Lives

You should see our desk drawers. They’re overflowing with so many snacks that we’ve replaced whatever official title we had on our business cards with Professional Snack Expert. But it’s not every day that we meet a snack so enticing that we start believing in love at first bite (and hoard it in our drawers to hide it from our coworkers—sorry).

But we felt it the first time we tried OMG’s , a cult crunchy-salty-sweet chocolate cluster candy from Canada that actually makes you knee-jerk exclaim, “Oh my goodness, what are these?” as you down handful after handful.

They’re named OMG’s after that exact experience, because it's what happened when founders Chris Emery and his business partner Larry Finnson first gave samples to friends and family. "They would say OMG, THESE THINGS ARE AMAZING," Emery joked. "We thought it would be a good name for the candy."

When you see this bag, don't think just buy. Photo: Courtesy of OMG's

A few years later and the irresistible snacks are making their U.S. debut on Walgreens shelves in April 2016. They come in a few flavors, including dark chocolate-almond and vanilla-almond, but only two choices really matter if you want to snag bags the next time you pick up shampoo: milk chocolate-almond-graham cracker and chocolate-peanut-butter-pretzel. Our office went wild for the chocolate-peanut butter-pretzel, and those are seeing the light of day for the first time on U.S. soil. (The bestseller in Canada is the milk chocolate-almond-graham cracker, now and forever.)

Emery's been in the confectionery business for close to 20 years, first with a company he sold to Hershey's in 2006 and now with OMG's, founded in 2012, which was born at just the right time to get the product on a Shark Tank-like TV show and see if they could get a little extra funding.

"Larry [Finnson] suggested we go on a show called Dragons' Den ," a.k.a. the Canadian version of Shark Tank . Even Sharks M. Merveilleux et Robert Herjavec make appearances on the show. Emery was a little nervous, "You have to sign a waiver that says you can't do anything if you get publicly humiliated." But he knew that if they couldn't get up in front of a bunch of people and talk about the chocolate candy they were pouring their hearts into with confidence, they shouldn't be in business. When he got to the set, his heart was pounding and he could barely breathe. But as soon as he started speaking—a full 47 minutes trimmed to eight minutes of airtime—the nerves dissolved and he was just psyched to be there. Arlene Dickinson , CEO of Venture Communications, signed on.

All hail the PB clusters that earn standing ovations. Photo: Courtesy of OMG's

Now they have 20 full-time employees (expanded seasonally up to 40, because the holidays are peak chocolate season) and four flavors on the roster. "All we wanted was to take classic flavor profiles and then put our own twist on them," Emery explained. And when they premiered the new peanut butter digs at a trade show a few months ago, the crowd applauded. For real.

Emery keeps his OMG's in the fridge, priming them for their best use: as an ice cream topper. A lot of Canadian ice cream stores keep them in stock or mix them up in Blizzard and Flurry-like creations. Other shops bake them into brownies.

We like to eat them straight out of the bag, at the exact moment when we're about to rifle around in our purses for vending machine coins. If we go into a Walgreens and never come out, please send help.


The Salty-Sweet Chocolate Candy That’s Taking Over Our Lives

You should see our desk drawers. They’re overflowing with so many snacks that we’ve replaced whatever official title we had on our business cards with Professional Snack Expert. But it’s not every day that we meet a snack so enticing that we start believing in love at first bite (and hoard it in our drawers to hide it from our coworkers—sorry).

But we felt it the first time we tried OMG’s , a cult crunchy-salty-sweet chocolate cluster candy from Canada that actually makes you knee-jerk exclaim, “Oh my goodness, what are these?” as you down handful after handful.

They’re named OMG’s after that exact experience, because it's what happened when founders Chris Emery and his business partner Larry Finnson first gave samples to friends and family. "They would say OMG, THESE THINGS ARE AMAZING," Emery joked. "We thought it would be a good name for the candy."

When you see this bag, don't think just buy. Photo: Courtesy of OMG's

A few years later and the irresistible snacks are making their U.S. debut on Walgreens shelves in April 2016. They come in a few flavors, including dark chocolate-almond and vanilla-almond, but only two choices really matter if you want to snag bags the next time you pick up shampoo: milk chocolate-almond-graham cracker and chocolate-peanut-butter-pretzel. Our office went wild for the chocolate-peanut butter-pretzel, and those are seeing the light of day for the first time on U.S. soil. (The bestseller in Canada is the milk chocolate-almond-graham cracker, now and forever.)

Emery's been in the confectionery business for close to 20 years, first with a company he sold to Hershey's in 2006 and now with OMG's, founded in 2012, which was born at just the right time to get the product on a Shark Tank-like TV show and see if they could get a little extra funding.

"Larry [Finnson] suggested we go on a show called Dragons' Den ," a.k.a. the Canadian version of Shark Tank . Even Sharks M. Merveilleux et Robert Herjavec make appearances on the show. Emery was a little nervous, "You have to sign a waiver that says you can't do anything if you get publicly humiliated." But he knew that if they couldn't get up in front of a bunch of people and talk about the chocolate candy they were pouring their hearts into with confidence, they shouldn't be in business. When he got to the set, his heart was pounding and he could barely breathe. But as soon as he started speaking—a full 47 minutes trimmed to eight minutes of airtime—the nerves dissolved and he was just psyched to be there. Arlene Dickinson , CEO of Venture Communications, signed on.

All hail the PB clusters that earn standing ovations. Photo: Courtesy of OMG's

Now they have 20 full-time employees (expanded seasonally up to 40, because the holidays are peak chocolate season) and four flavors on the roster. "All we wanted was to take classic flavor profiles and then put our own twist on them," Emery explained. And when they premiered the new peanut butter digs at a trade show a few months ago, the crowd applauded. For real.

Emery keeps his OMG's in the fridge, priming them for their best use: as an ice cream topper. A lot of Canadian ice cream stores keep them in stock or mix them up in Blizzard and Flurry-like creations. Other shops bake them into brownies.

We like to eat them straight out of the bag, at the exact moment when we're about to rifle around in our purses for vending machine coins. If we go into a Walgreens and never come out, please send help.


Voir la vidéo: ACTION ADDICT - LES BONBONS - CANDY (Décembre 2021).